Rayonnement ionisant

Portrait

Ionisierende_Strahlung_P1

En radiothérapie médicale, il est indispensable de connaître exactement la dose de rayonnement ionisant. METAS vérifie les appareils de mesure pour la radiothérapie et la médecine nucléaire, contribuant ainsi non seulement à la sécurité des patientes et des patients, mais aussi à celle du personnel hospitalier. L'Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure des rayonnements ionisants (OIMRI) régit la mise sur le marché et l'utilisation de ces instruments dans les domaines de la radioprotection et de la médecine.

Les instruments de mesure de rayonnements ionisants sont soumis à une approbation ordinaire et à une vérification initiale. Des vérifications ultérieures périodiques sont également exigées afin de maintenir la stabilité de mesure ces instruments.

METAS ainsi que deux laboratoires de vérification mandatés par lui, l'Institut Paul Scherrer (PSI), à Villigen, et, l'Institut de Radiophysique (IRA), à Lausanne, proposent les prestations requises par l'ordonnance. 

METAS vérifie les dosimètres d'installations de radiothéra-pie de haute énergie. METAS dispose d'un accélérateur pour des faisceaux d'électrons et de photons de haute énergie ainsi que d'une unité d'irradiation de 60Co.

La dose est disséminée dans l'unité SI Gray (Gy = J/kg).

METAS est également responsable de la vérification des activimètres utilisés en médecine nucléaire pour le dosage de produits radiopharmaceutiques.

L'activité est disséminée dans l'unité SI Becquerel (Bq = 1/s).

Afin de garantir la traçabilité des mesures de dose au niveau suisse et de rester à la pointe dans son domaine de compétence, le laboratoire «Radiothérapie» développe et entretient deux étalons primaires pour la réalisation de la dose absorbée dans l'eau: le calorimètre à eau et le dosimètre de Fricke.

Prestations

Ionisierende_Strahlung_DL

Le domaine technique «Radiothérapie» dispose d'un accélé-rateur d'électrons ainsi que d'une unité d'irradiation de 60Co. L'accélérateur permet de générer des faisceaux d'électrons et de photons de haute énergie de qualités de rayonnement (énergies) variables.

Pour déterminer le coefficient d'étalonnage en dose absorbée dans l'eau d'un dosimètre appartenant à un client, ce dosimètre est comparé avec une chambre d'ionisation étalon secondaire dans un fantôme d'eau dans des conditions bien définies. Les chambres d'ionisation étalon secondaire sont rattachées aux étalons primaires.

Vérifications

METAS offre les vérifications suivantes :
• Dose absorbée dans l'eau pour le rayonnement de photons: rapport tissu-fantôme TPR2010 entre 0.639 et 0.802 (4 MV à 21 MV)
• Dose absorbée dans l'eau pour le rayonnement d'électrons: profondeur de demi-atténuation R50 entre 1.75 g/cm2 et 8.54 g/cm2 (5 MeV à 22 MeV)
• Dose absorbée dans l'eau pour le rayonnement 60Co
• Dose absorbée dans l'eau pour les rayons X mous jusqu'à 100 kV
• Kerma dans l'air pour le rayonnement 60Co
• Kerma dans l'air pour les rayons X mous jusqu'à 100 kV
• Vérification d'activimètres

Les laboratoires de vérification mandatés offrent les vérifications suivantes :

• Dosimètres de radiothérapie pour les rayons X de 150 kV à 300 kV (IRA)
• Dosimètres de radiodiagnostic (IRA)
• Moniteurs de contamination de surface (PSI, IRA)
• Appareils de mesure de débit de dose ambiante (PSI, IRA)
• Chambres d'ionisation à puits (IRA)
• Appareils de mesure de gaz de radon (PSI)
 

Recherche et développement

Ionisierende_Strahlung_F&E

Etalon primaire : calorimètre à eau
Avec le calorimètre à eau, la dose absorbée dans l'eau Dw est déterminée par la mesure extrêmement précise d'une différence de température. L'augmentation de température induite par la dose de rayonnement absorbé est mesurée par des thermomètres à très haute sensibilité dans un récipient en verre fermé et rempli d'eau ultra-pure à 4°C, température de stabilité thermique optimale.

Cet étalon primaire est avant tout utilisé pour le rayonnement de photons de haute énergie.

Etalon primaire: dosimètre de Fricke
Le dosimètre de Fricke est un dosimètre de type chimique, utilisant l'effet oxydant du rayonnement ionisant sur une solution de Fe2+. La dose de rayon- nement absorbé dans une solution de Fricke (sulfate d'ammonium ferreux) oxyde les ions ferreux Fe2+ en ions ferriques Fe3+ dont la concentration est mesurée par spectrométrie d'absorption de rayons UV.
Le dosimètre de Fricke se prête particulièrement au rôle d'étalon primaire pour le rayonnement d'électrons.

Les étalons primaires sont régulièrement vérifiés lors de mesures de comparaison internationales.

Projet en cours
Développement d'un nouveau protocole de dosimétrie produit-dose-surface pour des faisceaux de protons à balayage en utilisant des chambres d’ionisation planes parallèles, en collaboration avec l'Institut Paul Scherrer (PSI).
 

vers le haut Dernière modification 01.02.2017

Contact

Institut fédéral de métrologie
Laboratoire de vérification dosimètres
Lindenweg 50
CH-3003 Berne-Wabern
T
+41 58 387 01 11
Contact
Institut fédéral de métrologie
Laboratoire de vérification activimètres
Lindenweg 50
CH-3003 Berne-Wabern
T
+41 58 387 01 11
Contact