Domaines-clés Open eGov

Open eGov est issu d'un modèle de projet basé sur des documents afférents au domaine de la justice , principalement lors de transactions individuels uniques, plutôt que lors de relations clients durables: par exemple un particulier demande à effectuer une inscription, à obtenir un extrait d'un registre, un certificat d'état-civil ou une autorisation, dépose une plainte ou une réquisition de poursuites et verse un émolument pour la prestation demandée.

Les services concernés enregistrent la demande de prestation dans une application interne spécialisée disposant de fonctions de gestion électronique des documents, la traitent et répondent en envoyant un document individuel. Lorsque le cas a été traité et bouclé, l'autorité n'utilisera plus, dans la plupart des cas, les données du client par la suite.

A l'opposé de ce modèle se trouvent les modèles axés sur une relation clients durable (customer relationship management; CRM), par exemple dans le domaine des administrations fiscales ou de l'attribution de licences par l'OFCOM. Ces services identifient généralement leur clients lors d'une procédure électronique, à l'aide d'un identifiant personnel.
Les composants Open eGov existants permettent avant tout de couvrir les champs d'application suivants:

  • La plateforme Open eGov et son cadre d'applications SUIS offre, pour répondre aux tâches principales de la cyberadministration, des solutions pour la saisie des données dans des procédures électroniques structurées à l'aide d'un assistant formulaire.
     
  • La signature de documents est, après la saisie des données, sans doute l'élément central des prestations de cyberadministration.
     
  • Le transfert sécurisé des documents sans rupture de médias via des réseaux publics à risques (internet) est déterminant pour le succès et l'acceptation des services de cyberadministration.
     
  • Afin que le destinataire puisse être certain qu'un document a bien été signé par l'instance habilitée et qu'il n'a subi aucune modification au cours de son transfert, il est indispensable de disposer d'un système de validation des signatures électroniques.
     
  • L'encaissement des émoluments pour les prestations payantes doit être à la fois simple et fiable pour l'utilisateur; du côté des prestataires, il doit pouvoir être intégré dans la procédure de manière transparente et sans entraîner de trop lourdes charges administratives.
     
  • Les aspects liés au système d'exploitation de la plateforme Open eGov revêtent également une importance majeure. La plateforme d'exploitation électronique est parfaitement adaptée au concept Open eGov; il est cependant bien sûr également possible d'exécuter une application en dehors de la plateforme Open eGov.

Dernière modification 14.07.2020

Début de la page